Yolaine RILHAC

Sculpteur

Biographie

Après avoir embrassé une carrière de photographe pendant une quinzaine d’années en France, j’ai appris la sculpture aux États-Unis de 2015 à 2019, aux côtés d’artistes de renom à The Art League School (Alexandria, New-York).
Dans un premier temps, j’ai travaillé l’argile puis, très vite, j’ai étendu mon horizon à d’autres supports tels que la pierre, la cire ou le métal.
La nature est mon inspiration première. Elle me permet de trouver ma petite voix, celle de la liberté intérieure. Je la transpose dans mon imaginaire et elle devient inépuisable, inaccessible dans son entièreté. Elle ouvre la voie à des sensations fortes mais éphémères.

Donner vie à des œuvres « naturelles » m’offre une occasion unique de lâcher prise. L’émotion m’envahit ; elle diffuse l’intangible dans le tangible. Transportée, je nourris mes aspirations d’artiste dans un conte de fée que je construis et déconstruis au grès de mes inspirations.
Figer le beau est l’occasion de rappeler la fragilité de l’instant, la difficulté de saisir la nature dans son paradoxe originel : la permanence et le changement.

Galerie