Présentation du Salon

VIDÉO DU SALON D’AUTOMNE 2018


Au-delà des apparences

Ce thème nous convie à révéler ce qu’il y a au-delà de la forme, du visible. D’après le dictionnaire, l’apparence signifie l’aspect d’une chose, mais aussi l’aspect extérieur perçu comme différent de la réalité. Il est clair que la création artistique n’est pas la représentation de la réalité, mais son interprétation. C’est donc le perçu par nos sens et notre intellect qui nous intéresse.

René Magritte, peintre surréaliste, joue constamment sur le rapport entre réalité et représentation. Son tableau Ceci n’est pas une pipe montre avec humour qu’on a à faire à une peinture et non à une vrai pipe que l’on peut fumer. Dans l’esprit poétique, Paul Delvaux dans Femme devant son miroir nous montre que l’image dans le miroir ne laisse pas le sentiment d’être la moins réelle. Sous une autre forme, l’art du trompe-l’œil figure un ensemble d’objets ou un paysage jouant avec notre perception, en cachant souvent une allégorie ou un message.

Dans un autre registre, Marc Chagall, dans ses illustrations des Fables de La Fontaine nous montre la face cachée de l’Homme. De son côté, Jacques Monory, peintre de la figuration narrative, disait : le tableau n’est que notre pensée qui passe à travers. Son objectif était d’éveiller une autre pensée, une autre sensation que ce qui est représenté ; il y a toujours une histoire dans ses tableaux que chacun interprète à sa manière.

On reste donc dans le domaine de la poésie, du surréalisme, mais aussi de la spiritualité. A ce titre, Pierre Soulages revendique son intérêt pour le Zen. Ses peintures Outre-noirs en relief, jouant ainsi avec la lumière, ne sont pas noires et appellent à la méditation comme celles de Mark Rothko dans ses compositions colorées. L’abstraction, entre sens et esthétique, peut donc aussi nous évoquer la force des sentiments, la violence, le mouvement ou l’apaisement.

 


 

LIEUX DE L’EVENEMENT

Espace Landowski, 28, Avenue André Morizet, 92100 Boulogne Billancourt (voir le plan d’accès)
M° Marcel Sembat , Parking de l’Hotel de Ville